Site de discussions et de rencontres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07

Aller en bas 
AuteurMessage
Le pti prince
1er collaborateur
1er collaborateur
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 36
Localisation : Les verts pâturages
Loisirs, passions : Créer des liens
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07   Jeu 22 Fév 2007 - 15:38

Citation :
Les partis de droite n'hésitent plus à surenchérir sur l'insécurité

OLIVIER CHAVAZ

Paru le Lundi 19 Février 2007


ÉLECTIONS MUNICIPALES [/size]-

L'UDC et le MCG poussent l'ensemble de la droite à adopter un ton parfois martial sur le thème de la sécurité. La gauche tente de ne pas abandonner le terrain.

Genève est-elle livrée pieds et poings liés aux dealers et autres délinquants en tout genre? En lisant le programme de plusieurs partis de droite en lice pour les élections municipales du 25 mars, le doute s'installerait presque... Et à ce petit jeu, ce n'est pas forcément l'UDC qui est la plus profilée: le Mouvement citoyens genevois (MCG), les libéraux ou encore les radicaux n'ont rien à envier au parti blochérien. En tête des problématiques abordées, on trouve la consommation et la vente de drogue, la petite délinquance (vols, etc.), la mendicité et la saleté du domaine public. Quant aux solutions préconisées, elles peuvent se résumer à une intensification de la dissuasion et de la répression, ainsi qu'au recours accru à la vidéosurveillance. La gauche, pour sa part, tout en veillant à ne pas occulter le sentiment d'insécurité de certaines catégories de la population, préfère mettre en avant le renforcement du lien social.

Tour d'horizon de quelques-uns des constats et des propositions en matière sécuritaire.

La palme de la surenchère revient sans conteste au MCG, qui agite la menace de la drogue pour conquérir les communes. «Notre priorité? C'est rendre le pourtour du lac aux Genevois en éradiquant les dealers des quais et des parcs», martèle Eric Stauffer, député et figure emblématique du mouvement dont le slogan est «ni gauche ni droite». Le MCG prône une «présence constante jour et nuit» et «une meilleure collaboration avec la police» des agents de sécurité municipale (ASM) pour combattre ce «fléau», qui menacerait également les établissements scolaires. Mais les revendeurs de stupéfiants ne sont pas les seuls à être désignés: dans sa propagande électorale, le MCG s'en prend pêle-mêle aux «mendiants de l'Est», aux «requérants d'asile» ou encore aux «ivrognes».


Gendarmes municipaux

Un peu chahutée sur sa droite dans cette campagne, l'UDC y voit le résultat de son influence exercée au plan municipal depuis 2003. «Nous avons par exemple demandé la fermeture des préaux scolaires il y a deux ans et demi et personne ne voulait nous entendre. Eh bien, maintenant, on y arrive. Les choses changent[1]», estime Pascal Rubeli, élu udéciste au Conseil municipal de la Ville. Face à un climat urbain «qui est en train de dégénérer», il s'agit «de mettre en oeuvre tous les moyens techniques et légaux pour protéger l'ensemble de la population», poursuit l'élu. «Nous entendons de plus en plus de personnes qui n'osent plus sortir après 18h. C'est affolant.» D'où la volonté de l'UDC de doter les ASM de nouvelles compétences en matière d'ordre public, ainsi que de permettre à leurs collègues agents municipaux (AM) de verbaliser certaines infractions, notamment ayant trait à la salubrité publique.
Parmi les formations de l'Entente bourgeoise, le Parti libéral a empoigné le sujet sans complexe et propose deux mesures «pour que les habitants puissent se promener dans les rues en sécurité à toute heure», selon l'expression de sa candidate au Conseil administratif Nathalie Fontanet. La première est la création d'une brigade de gendarmerie affectée à la Ville de Genève. Cette dernière financerait partiellement le projet et diminuerait le nombre d'agents sous sa responsabilité. La seconde est l'élaboration d'un concept municipal de surveillance par caméras «aux endroits stratégiques» comme les écoles.


Squats dans le viseur

Dénonçant dans son programme une majorité qui a facilité «l'installation de certains groupes criminogènes sur son territoire», le Parti radical met en exergue ses remèdes visant à redonner du muscle aux ASM, décidément objets de tous les désirs: la possibilité de procéder à des palpations de sécurité, la mise à disposition d'un bâton de défense et une liaison radio avec la police. «Il n'est pas question d'une gendarmerie bis. Les agents poursuivront leur mission d'îlotage et de proximité mais avec des moyens de défense appropriés», précise Simon Brandt, conseiller municipal et auteur d'une motion sur le sujet. Dans un autre registre, les radicaux se singularisent en appelant expressément à l'évacuation des squats municipaux, «qui ne sont certes pas des repères de brigands mais quand même des espaces de non-droit», dixit Simon Brandt.
«Nous souhaitons que l'on traite dorénavant sous la thématique sécurité aussi bien les problèmes de tags que de deal dans les préaux», indique l'élue démocrate-chrétienne Alexandra Rys, pour qui incivilités et délits nourrissent indistinctement l'insécurité ressentie ou réelle. Le PDC est par ailleurs sur la même longueur d'onde que les radicaux au sujet des ASM, à une exception près: il verrait d'un bon oeil que les agents soient dans la rue 24h sur 24. Autre façon de dissuader la microcriminalité: soigner l'éclairage de certains endroits et installer des caméras de surveillance aux abords des écoles. I
[1]Le conseiller administratif Manuel Tornare, au départ réticent, a finalement décidé de fermer le préau des Vollandes, aux Eaux-Vives, sur insistance des riverains.


article
La gauche avance à pas feutrés


OLIVIER CHAVAZ

«C'est l'intervention humaine qu'il faut renforcer. On ne peut apporter une solution technique ou répressive à chaque fois que surgit un nouveau problème. Après avoir fermé les entrées des immeubles, on veut des caméras. Quelle sera la prochaine étape?», résume la verte Michèle Künzler, qui convoite elle aussi un fauteuil à l'exécutif de la Ville.
Pour autant, une certaine clarification des compétences et une évaluation des besoins et des rôles paraissent nécessaires en ce qui concerne les ASM et les AM. Toujours dans le sens d'une action orientée vers la prévention et le contact permanent avec les habitants. Socialistes et Verts mettent par ailleurs l'accent sur l'importance d'un aménagement urbain (éclairage, mobilier, sécurité routière, etc.) harmonieux.
Enfin, au sein de la gauche de la gauche, le mot d'ordre est clair: «Pas de démagogie sur la sécurité», proclame A gauche toute! (AGT). «Les véritables facteurs d'insécurité sont les licenciements, les bas salaires, les revenus d'exclusion, les loyers élevés, les emplois précaires. C'est contre cela qu'il faut lutter», écrit la coalition dans un document programmatique. «Restaurer le lien social entre étrangers et Suisses, entre les générations, renforcer la mixité: c'est notre manière d'aborder le thème de la sécurité», complète Marie-Eve Tejedor, permanente de Solidarités, l'une des quatre composantes d'AGT, avec le Parti du travail, les Communistes et les Indépendants. A noter encore que la coalition plaide «pour une police citoyenne de proximité» et s'élève fermement contre la privatisation de certaines tâches en matière d'ordre public. OCZ

Le Courrier

J'aime pas trop le ton quelque peu affolant qu'use la droite, mais je suis d'accord avec le MCG lorsqu'il dit prôner
Citation :
une «présence constante jour et nuit» et «une meilleure collaboration avec la police» des agents de sécurité municipale (ASM) pour combattre ce «fléau», qui menacerait également les établissements scolaires.

c'est en effet la collaboration entre les différents réseaux qu'il s'agit de développer avant tout !

_________________
Si tout le monde vivait et consommait comme un Suisse, il faudrait 3 planètes supplémentaires pour satisfaire les besoins de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 3
Age : 32
Localisation : Genève
Loisirs, passions : Jésus, Marie, Joseph, vanner le pti prince
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07   Lun 26 Mar 2007 - 21:04

Apparemment, leur stratégie n'a pas aussi bien marché qu'ils ne l'auraient espéré ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince
1er collaborateur
1er collaborateur
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 36
Localisation : Les verts pâturages
Loisirs, passions : Créer des liens
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07   Mar 27 Mar 2007 - 17:54

Benny a écrit:
Apparemment, leur stratégie n'a pas aussi bien marché qu'ils ne l'auraient espéré ;)

en effet il n'ont pas été élu à la ville de Genève, c'est ça ?

et c'est selon bon nombre d'observateur ce qui a fait que le pdc et radicaux ont pu être les grands vainqueurs de ces municipales.

benny t'es content alors ?? Cool

_________________
Si tout le monde vivait et consommait comme un Suisse, il faudrait 3 planètes supplémentaires pour satisfaire les besoins de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07   

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉLECTIONS MUNICIPALES GENEVOISE du 25 mars 07
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décharge pour élections municipales
» Le maire de Neuville en Corrèze demande au Président de repousser les élections municipales afin de sauver la Fête au Cochon locale de 2014.
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars
» Vidéo ovni: Lumières de Phoenix (13 mars 1997)
» 17 mars 1815 : Vermenton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genève Ensemble :: Discussions en toute liberté :: Toute l'Actualité :: Actualité Genevoise-
Sauter vers: