Site de discussions et de rencontres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fermement anti-raciste et résolument anti-intégriste

Aller en bas 
AuteurMessage
Le pti prince
1er collaborateur
1er collaborateur
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 36
Localisation : Les verts pâturages
Loisirs, passions : Créer des liens
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Fermement anti-raciste et résolument anti-intégriste   Sam 16 Juin 2007 - 1:05

Citation :
Fermement anti-raciste et résolument anti-intégriste


Caroline Fourest, essayiste, estime que la confusion entretenue entre racisme et opposition à l'islamisme est dévastatrice, y compris au sein du Conseil des droits de l'homme.


Caroline Fourest
Mardi 5 juin 2007
Rubrique: Eclairages

Depuis le 11 septembre, les opinions publiques européennes naviguent entre deux précipices.

Le premier précipice, dicté par la crainte justifiée de l'intégrisme, consiste à ne plus distinguer le terrorisme ou sa souche idéologique - l'islam politique liberticide, c'est-à-dire l'islamisme - de l'islam. Au risque de confondre le danger représenté par ce phénomène politique avec une forme d'«islamisation de l'Europe», comme s'il s'agissait d'un mouvement de masse déferlant sur le continent. Cette confusion repose sur une erreur de diagnostic: l'islamisme est une idéologie qui séduit au-delà des frontières et non une «maladie» importée dans les bagages de l'immigration.

La nuance échappe peut-être à certains mais elle doit être prise en compte si l'on ne veut pas adopter des mesures xénophobes, inefficaces contre les intégristes et injustes envers les immigrés. Je pense notamment au cas célèbre d'Ayaan Hirsi Ali, cette députée néerlandaise d'origine somalienne, sans doute l'une des plus brillantes incarnations de la résistance à l'islamisme, que l'Europe a perdue au profit de l'Amérique. Son cas est très révélateur du paradoxe des politiques sécuritaires. En l'occurrence, le Parti libéral-conservateur ,dont elle est devenue l'une des ambassadrices contre l'islamisme, a fini par voter des lois tellement restrictives envers le droit d'asile et l'immigration... qu'Ayaan Hirsi Ali elle-même n'aurait pu immigrer aux Pays-Bas si elles avaient été votées avant son arrivée!

Non seulement les politiques sécuritaires sont inopérantes face à l'intégrisme mais elles confortent les victimes de racisme dans un sentiment d'injustice propre à faciliter l'emprise de la propagande islamiste. Ce qui m'amène à parler du deuxième précipice: celui de la posture victimaire.

Autant la posture sécuritaire confond islam et islamisme, autant la posture victimaire confond la vigilance face à l'intégrisme avec une forme de racisme. On l'a vu à l'œuvre au moment de la publication de douze dessins danois sur Mahomet. On avait bien le droit d'être choqué par la caricature montrant Mahomet avec une bombe dans son turban, mais sûrement pas de sombrer dans la propagande visant à présenter ce journal danois comme un repaire de racistes, adeptes de la provocation gratuite, et méritant donc bien leur sort.

En l'occurrence, s'il est conservateur, le Jyllands-Posten n'est pas un journal d'extrême droite. Sa provocation n'était pas gratuite, puisqu'il s'agissait de briser un tabou d'un autre âge, celui du blasphème, dans un contexte où aucun dessinateur danois n'acceptait plus de dessiner Mahomet par peur de finir comme Théo Van Gogh. Alors que le talent des dessinateurs du monde entier est plus que jamais nécessaire pour résister par la dérision au fanatisme. Enfin, il ne s'agissait pas non plus d'un «deux poids, deux mesures». Contrairement à ce qui a été dit, le Jyllands-Posten a également publié des caricatures ironisant sur Jésus, au risque de faire bondir quelques chrétiens intolérants. L'auteur du dessin montrant Mahomet avec une bombe dans son turban avait même publié, quelques mois plus tôt, une étoile de David sur une bombe pour dénoncer la politique israélienne...

Si la dérive sécuritaire est incontestablement en passe de laminer la gauche au profit de la droite en Europe, la posture victimaire est plus répandue qu'on ne le croit. Elle sévit au cœur d'une certaine extrême gauche, subitement devenue bigote par solidarité avec l'islamisme face à l'impérialisme américain. Mais également au sein des instances internationales comme le Conseil des droits de l'homme de Genève, grâce au lobbying des pays de l'OCI (l'Organisation de la Conférence islamique) et à l'utilisation abusive du mot «islamophobie». Ce terme, volontiers repris par son rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, amalgame la critique de la religion en tant qu'idéologie avec une forme de phobie raciste envers les musulmans.

La confusion induite est dévastatrice. Car autant le racisme anti-musulman doit sûrement être sanctionné, autant la libre critique de la religion en tant qu'idéologie fait partie des libertés - dont découlent toutes les autres.

Et pourtant, c'est bien cette liberté et non le racisme qu'a décidé de combattre le nouveau Conseil des droits de l'homme. Né peu de temps après l'affaire des caricatures de Mahomet, il a fini par céder aux demandes des pays de l'Organisation de la Conférence islamique en votant une résolution visant à combattre «la diffamation envers les religions». Ce qui vise à protéger l'islam, mais aussi les pays musulmans, de toute critique. Le Soudan et l'Iran par exemple.

C'est dire si les postures sécuritaires d'un côté et victimaires de l'autre sont appelées à se renforcer mutuellement au détriment de l'intérêt commun. Et s'il est urgent de sortir de ce cercle infernal en faisant appel à une pensée équilibrée et lucide. Fermement anti-raciste et résolument anti-intégriste.

Caroline Fourest est invitée par la Licra-Genève à donner une conférence intitulée «Le choc des préjugés» jeudi 7 juin à 20h, à Uni-Mail, 40, bd du Pont-d'Arve à Genève, auditoire MS 150. Entrée libre. Elle a écrit un ouvrage sur le double discours de Tariq Ramadan, «Frère Tariq», et vient de publier «Le Choc des préjugés: l'impasse des postures sécuritaires et victimaires» (Calmann-Lévy).

© Le Temps, 2007. Droits de reproduction et de diffusion réservés.

_________________
Si tout le monde vivait et consommait comme un Suisse, il faudrait 3 planètes supplémentaires pour satisfaire les besoins de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
 
Fermement anti-raciste et résolument anti-intégriste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iran : condamnation de l'autodafé d'un Coran par une Église intégriste américaine
» La réflexion intégriste.
» Entretien avec un intégriste/fanatique religieux.
» Pourquoi y a t'il tant de messages anti-Islam sur l'Arche de Marie?
» anti intrusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genève Ensemble :: Discussions en toute liberté :: Sciences Humaines & Sociales, Arts et Littératures :: Religions, Philosophie & Spiritualités-
Sauter vers: