Site de discussions et de rencontres
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le christianisme social, quel avenir ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Le pti prince
1er collaborateur
1er collaborateur
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 36
Localisation : Les verts pâturages
Loisirs, passions : Créer des liens
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Le christianisme social, quel avenir ?   Mer 4 Juil 2007 - 1:11

Citation :
03.07.2007

Christianisme social : de quoi s’agit-il ?

Micaela propose une piste :

« Le social chrétien, c’est :

- créer des liens là où notre société fabrique de la solitude,

- poser les "questions de société" que la société n’ose pas poser,

- voir ce que personne ne veut voir,

- proposer des solutions, là où les libéraux disent : "laissez faire le marché".

Quand les chrétiens agissent ainsi, le christianisme social se montre sous son véritable jour. Et il est perçu comme d’utilité publique : ce qui est le seul moyen d’aller utilement sur la scène publique. Par "utilement", je veux dire : évangéliquement. »

____

Commentaire : j’ai passé la matinée d'aujourd'hui avec un jury d’ « entrepreneurs sociaux », réuni pour choisir des initiatives à soutenir. C’était impressionnant. Resocialiser les enfants en difficulté, humaniser la psychiatrie, aider les gens à surmonter les drames de l’existence, donner aux jeunes le sens du bien commun… C’est là que se joue l’avenir, non dans les simagrées des partis politiques !

trouvé ici: http://plunkett.hautetfort.com/archive/2007/07/03/christianisme-social-de-quoi-s-agit-il.html#more

mon avis:


Je veux croire que ces engagements aient une chance d'aboutir dans une société bâtie pour créer des personnes à l'envers de ces valeurs...
Malheureusement sans tomber dans le défaitisme, rien qu'en étant quelque peu lucide, il est assez facile de constater que cette entreprise, aussi louable soit-elle, ne peut pas engendrer une autre société, avec d'autres valeurs, où le lien social serait premier, et où les enfants échapperaient à la sélection, à la compétition, à la course à la consommation, à l'hyper-production, au profit érigé en nouveau Dieu.
Assez clairement, l'engagement social chrétien, s'il se contente d’œuvrer à l'intérieur de cette société où tout est construit pour ruiner l'idée même de lien entre les individus, ne restera qu'une goutte d'eau cachant un océan de désillusions.

En effet, pour réellement créer une vie plus sociale et humaine entre les vivants, le christianisme social doit impérativement quitter les structures de nos sociétés formatant les individus autour de valeurs qu’il ne peut tolérer.

Croire que notre société dans sa forme actuelle peut devenir plus sociale, c'est oublier que le système capitaliste qui la sous-tend est profondément incompatible avec les valeurs chrétiennes que sont entre autre l'ouverture à l'autre, le partage, la gratuité, le non-attachement aux valeurs matérielles ici-bas, etc.

Je m'étonne d’ailleurs que le catholicisme – et le christianisme en général - ne soit pas plus effronté que cela envers ce système néo-libéral qui forge nos sociétés. Autant la menace communiste avait été pressentie et combattue avec grand acharnement, autant la menace bien plus pernicieuse car impalpable du capitalisme néo-libéral, qui pourtant sue notre humanité au plus profond d'elle-même, n'est qu'à peine relevée. Il semblerait que l'Eglise la considère presque comme "un moindre mal", et pense qu'elle est "désamorçable" avec un peu de christianisme social et les quelques modalités qu'il comporterait ?

Or ce ne sont pas quelques modalités, aussi belles et pertinentes soient-elles, qui vont proposer une alternative à notre vie sociétale et permettre aux individus de pouvoir vivre pleinement leur humanité. Au contraire, cela n’en donnera que l’illusion.

Je pose une question en espérant que vous pourrez me répondre : Pour quelle raison la chrétienté (le catholicisme à travers son Pape en particulier) s’acharne-t-elle à tout prix à dénoncer la sécularisation de notre société, le relativisme qu’elle y lit, à juste titre bien souvent même si j’en déplore la manière et pense qu’elle ne touche pas au vrai fond du problème, alors qu’elle n’a (quasiment) aucun discours critique sur le modèle néo-libéral qui est en grande partie (pour pas dire totalement) responsable des maux même qu’elle dénonce avec tant d’ardeur ? ! Serait-elle devenue conformiste sous ses airs de fronde contre « l’esprit du temps » ? Y'a-t-il une limite à l'appel interprété (repris) par l'Eglise à une vie différente lancé il y a 2000ans par le Christ ? Remettre en cause toutes les valeurs de ce monde sécularisé mais pas son système même ? ! :face:

Je finirai en exprimant ce qui, pour moi, est l’avenir réel du christianisme social. Le chrétien social doit témoigner de son appartenance à des valeurs totalement autre que celles promues par la société actuelle qui est vouée à l’éclatement. Cela ne peut se faire qu’en vivant de manière totalement non-conformisme envers la structure sociale que nous croyons souvent intouchable, et ainsi donc de soutenir et mieux, de s'unir aux mouvements de décroissance qui ont bien compris l'urgence d'une vie alternative, où l'homme autant que la planète seraient réellement respecté.

Cela me paraît en effet le seul véritable moyen réaliste pour contrecarrer cette société en perdition, qui non seulement se perd mais met en péril l'humanité de demain et la Terre où elle habite.

Le reste n'apparaît plus, pour moi, que demi-mesure - même si moi aussi, un temps, j'ai pu y croire.

Et vous, qu’en pensez-vous ? L’idéal chrétien est-il réellement viable, dans la structure sociale que nous connaissons, lorsque l’on connaît tout le conditionnement que cette société de consommation et de compétition nous impose, sans même que nous nous en apercevions parfois, et qui nous fait être co-responsable du malheur de centaines de gens autour de nous ?

_________________
Si tout le monde vivait et consommait comme un Suisse, il faudrait 3 planètes supplémentaires pour satisfaire les besoins de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
 
Le christianisme social, quel avenir ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour l'Egypte ?
» Quel avenir pour l'humanité et la vie sur Terre?
» Quel avenir pour le Kennedy Space Center?
» Superninie :quel avenir sentimental?
» Quel avenir pour la Tunisie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genève Ensemble :: Discussions en toute liberté :: Sciences Humaines & Sociales, Arts et Littératures :: Religions, Philosophie & Spiritualités-
Sauter vers: